Les cloches en France au Moyen Âge - par Thierry Gonon

Archéologie d’un instrument singulier
lundi 12 avril 2010
popularité : 22%

Les cloches en France au Moyen Âge
Archéologie d’un instrument singulier

par Thierry Gonon
avec un Cd
Errance , Paris - collection Hespérides

Ce sujet, qui peut paraître au premier abord assez restreint, englobe l’essentiel des problématiques de la société médiévale : la cloche, centre d’un grand nombre d’attentions dès cette époque, est en effet un instrument de musique et surtout de propagande utilisé quotidiennement.
Les formes des cloches et leur évolution reflètent celles des goûts musicaux au cours du Moyen Age. Leur décoration et les inscriptions sur leurs flancs témoignent des croyances, locales ou plus générales, mais aussi, dans une moindre mesure, des relations de pouvoir au sein de cette société très hiérarchisée. Leur taille reflète également les améliorations techniques qui se sont produites au cours de cette période décisive.
Ainsi, d’un simple instrument d’appel, on va rapidement se diriger vers un instrument sonnant doté de qualité musicale et accordé à ses consoeurs, puis à un véritable instrument de musique, au sein d’un ensemble, qui préfigure ce que sera le grand carillon de concert flamand de l’époque moderne et contemporaine. La cloche, par sa taille, la richesse de sa décoration..., va peu à peu devenir un symbole de la communauté, de sa puissance, qui marquera les différences avec ses voisines de paroisse.
Finalement, derrière les cloches se cachent des hommes...